• Bloc d'hébergement
  • Cuisine-Entrepôt-Bureau
  • Envoi de fournitures
  • Bénévoles canadiens
  • Puits d'eau potable
  • Un abri multifonctionnel
  • APPORT ACADÉMIQUE
  • Bibliothèque et classe d'étude
  • Programme d'aide à la réussite
  • Récompenses à l'effort
  • Encadrement pré-scolaire
  • Collecte de livres
  • SANTÉ ET SALUBRITÉ
  • Santé et prévention
  • Produits hygiéniques
  • Péri et post-natalité
  • AGRICULTURE
  • Activités agricoles
  • Élevage aviaire
  • COMMUNAUTÉ
  • Activités recréo-éducatives
Bloc d'hébergement
Grâce à vos contributions, la construction d'un dortoir pouvant abriter 40 enfants est maintenant terminée. Ce bâtiment construit en pierres de latérite, au coût de CDN $35,000 rencontre toutes les normes gouvernementales du Burkina Faso et assure un environnement propice et sécuritaire aux enfants. Un bloc sanitaire (toilette et douche) a aussi été construit derrière ce nouveau bâtiment.

Ces orphelins n'auront donc plus à retourner chez leurs tuteurs après les heures de classe et auront accès à un environnement beaucoup plus propice à leur santé, leur épanouissement et leurs succès académique. Le bâtiment abrite 2 chambres de 4m x 3m, un espace sanitaire, un salon de 8m x 4m, et deux dortoirs de 8m x 8m.

Aux noms de tous ces enfants qui auront la chance d'apprendre et de se préparer un avenir meilleur, Havila vous remercie de tout coeur.

Cuisine-Entrepôt-Bureau
La construction d'un troisième bâtiment est terminée. Ce dernier est divisé en trois sections égales et abrite la cuisine, un entrepôt et un bureau. La cuisine permet de répondre aux besoins de tous ces nouveaux enfants qui sont hébergés. De plus, cette cuisine est maintenant équipée d'une cuisinière au gaz, en remplacement de la marmite artisanale.

L'entrepôt permet d'accueillir toutes les fournitures locales et celles envoyées d'ici, et sert également de magasin. Finalement, le bureau permet de mieux organiser et administrer les opérations du centre. Le coût de ce projet à été de $12,000. Un grand merci pour vos contributions qui ont permis de compléter cet important projet.
Envoi de fournitures
Grâce à vos contributions et à nos commanditaires, un conteneur plein de fournitures et d'équipement a récemment été livré au Centre Havila.

La dernière équipe de bénévoles canadiens a aidé à l'installation et à la distribution du matériel reçu, au grand plaisir des enfants et des ouvriers sur place.

Un grand merci pour vos contributions qui ont permis d'expédier ce qui suit:

  • 20 lits superposés métalliques (40 lits), pour le nouveau dortoir;
  • 40 matelas simples en mousse de bonne qualité;
  • 40 housses anti-acariens pour les matelas;
  • 40 oreillers;
  • De la literie pour les lits, draps, couvertures
  • Un tracteur agricole usagé, en bonne condition;
  • Une herse pour le tracteur;
  • Un malaxeur à essence pour mortier;
  • Un rotoculteur pour le travail agricole;
  • 152 boîtes de livres et manuels scolaires, littérature jeunesse, ouvrages de références, provenant de notre collecte permanente de livres auprès des écoles et des institutions;
  • Tout l'acier nécessaire pour la fabrication de huit étagères métalliques pour la bibliothèque, une contribution de Metal M-Pact, à Montréal;
  • 270 boîtes de vétements et chaussures usagés sélectionnés pour enfants et adultes;
  • Des uniformes scolaires
  • 152 boîtes de tissu neuf pour la couture;
  • Quatre machines à coudre;
  • 21 pupitres de classes, une contribution de l'Académie Lafontaine à Saint-Jérôme;
  • Plusieurs outils de menuiserie;
  • Un banc de scie et une scie à angles;
  • Neuf vélos usagés;
  • Deux bureaux de travail et trois chaises;
  • Deux télévisions usagées, un lecteur, un moniteur, une imprimante;
  • Plusieurs boîtes de jouets.

    Un partenaire a assumé les frais d'expédition par bâteau, train et camion jusqu'au site. L'entreposage et la manutention a été rendu possible grâce à l'implication de Transport Cyr, à St-Jérôme.

    N'hésitez pas à communiquer avec Gabrielle Lambert au 450-712-1926 pour toute contribution financière ou matérielle nous permettant de déjà préparer l'envoi du prochain conteneur. Une liste des besoins sera compilé sous peu.

    Un GRAND merci de la part de tous les enfants du Centre Havila.







Bénévoles canadiens
Joe Langlois, Ghislaine Alarie, Suzanne Piché,
Suzanne Cloutier, Isaac Bazié, Colette Rhéaume,
Richard Gariépy, Gabrielle Lambert, Philippe LaRoche
Neuf bénévoles canadiens ont effectué de nombreux travaux sur le site du Centre Havila, au Burkina Faso, durant les mois de juillet et août 2013.

Un dortoir récemment construit a été aménagé avec de nouveaux lits superposés reçus du Canada pour accueillir plusieurs enfants dès la fin du mois d'août.

Voir quelques PHOTOS du séjour.
Plusieurs équipements ont été installés de même que la mise en service d'un tracteur, d'une herse et d'un rotoculteur, afin d'encourager et faciliter la culture des terres. Une biblitohèque a également été installée, et remplie de milliers de livres provenant d'écoles et de bibliothèques québécoises.

Plusieurs vêtements ont déjà été distribués et des centaines de boîtes de vêtements et de tissus entreposés serviront à subvenir aux besoins des enfants et de la communauté pour plusieurs mois à venir. Plusieurs profitent déjà des nombreux vélos expédiés pour leur plaisir et pour leur travail de tous les jours. L'instauration d'un programme concret de nettoyage des lieux permet maintenant une meilleure salubrité sur le terrain du centre Havila.

Les enfants et les gens de la communauté ont beaucoup profité et appris de ces visiteurs étrangers sur leur terrain et ces derniers reviennent avec une bien meilleure appréciation du contexte dans lequel vivent quotidiennement les enfants qui fréquentent le centre.

De la part de tous les bénévoles de ce voyage, un GRAND merci pour vos contributions matérielles et financières et pour l'immense impact que représente vos efforts et votre soutien.






Puits d'eau potable
Avec l'aide de Havila Deutschland, Havila Canada et l'organisme caritatif Roundtable d'Allemagne, le Centre Havila est maintenant doté d'un puits donnant accès à de l'eau potable. En plus de pourvoir aux besoins du centre, la population locale bénéficie également de cette ressource inestimable. Dans une zone où l'eau est une denrée rare, cela constitue une grande avancée dans l'accès à l'eau potable pour ces populations rurales.


Est-il nécessaire de rappeler qu'au Burkina Faso seulement 51% de la population a accès à l'eau potable? Il n'est pas inhabituel que les gens fassent des kilomètres à pieds pour se procurer le précieux liquide. L'accès à l'eau potable contribue évidemment grandement à la diminution de la mortalité chez la population.

Un abri multifonctionnel
Un abri (communément appelé hangar au Burkina Faso) a été construit. Cet abri multifonctionnel sert de lieu de rassemblement pour les activités organisées à l’intention des enfants pris en charge par le Centre Havila, les autres enfants et les membres de la communauté.
Bibliothéque et classe d'étude
Au Burkina Faso, en Afrique de l'Ouest, un livre est une denrée rare, très rare. Les enfants n'ont tout simplement pas accès à toute cette connaissance et ne peuvent donc pas satisfaire leur soif d'apprendre. Pour combler cette lacune, Havila Canada a recueilli 152 boîtes bien remplies de livres et de manuels scolaires usagés provenant d'écoles et de familles d'ici.

Ces livres usagés et en bonne condition ont été évalués et sélectionnés de façon professionnelle, avant d'être classés et préparés pour leur exportation par conteneur au Burkina Faso. Plusieurs bénévoles canadiens ont par la suite procédé sur place à l'installation de cette classe d'étude et de la bibliothèque.

QUELQUES PHOTOS DE L'INSTALLATION

Grâce à vos contributions et au travail des bénévoles, les enfants du Centre Havila ont enfin accès à une bibliothèque digne de ce nom. De plus, les professeurs des écoles avoisinantes et la population locale peuvent aussi profiter de ces ressources également mises à leur disposition. On peut imaginer le sourire de tous ces enfants et adultes, ayant accès à cette richesse inestimable.

Merci encore pour votre support et votre générosité.







Programme d'aide à la réussite
Le soir, dans le quartier Tanghin du village de Ramongo, tout est sombre. Compte tenu du fait que les classes finissent à 17h, il ne reste pas beaucoup de temps avant le coucher du soleil pour étudier et la plupart des maisons ne sont pas éclairées. De plus, les parents des enfants n'ont pas les compétences pour les suivre dans leur cheminement scolaire. Ces jeunes vivent donc dans un environnement peu stimulant pour apprendre leurs leçons, ce qui entraîne un taux de réussite scolaire assez médiocre.

Le Pasteur Denis Bazié a donc initié un Programme d'aide à la réussite pour les jeunes du secondaire. Cette année, des cours de mathématiques, de français et d'anglais ont été donnés en fin de journée au centre Havila.

Au Burkina Faso, un examen du ministère sanctionne le mi-parcours des enfants au secondaire. Ce Brevet d'études du premier cycle (BEPC) est un diplôme très déterminant, parce qu'il donne accès à plusieurs métiers et à la poursuite des études de deuxième cycle, sans lesquelles aucun accès à l'université n'est possible. Récemment, Havila a pris en main une trentaine de jeunes. Le but était de sensibiliser les jeunes et de leur permettre d'acquérir une méthodologie de travail adéquate pour leur réussite.

Des professeurs d'anglais, de français et de mathématiques du secondaire, provenant des établissements qui ont acceptés de collaborer avec le Centre Havila, sont venus aider bénévolement les jeunes, après leurs heures régulières de travail. Avant de commencer cet encadrement, les échecs étaient très fréquents. Mais cette année, sur les 30 jeunes pris en main par Havila, 26 ont réussi leur examen, soit plus de 85 % ! Une célébration s'est tenu pour couronner ces résultats.

Il est important ici de souligner l'environnement et le contexte dans lesquelles se déroulent les actions de ce programme d'aide à la réussite. Dans le contexte rural, quand un parent décide d'envoyer son enfant à l'école, il renonce d'abord au travail que celui-ci pourrait faire pour l'aider, alors que les autres parents du village envoient leurs enfants dans les champs. Cela signifie qu'au cours des prochaines années, ce parent devra investir son argent pour acheter des livres et cahiers et pour habiller l'enfant pour aller à l'école.

Quand les jeunes arrivent au mi-parcours de leur secondaire, s'ils ne réussissent pas cet examen nommé BEPC, peu d'options s'offrent à eux. Ils ne sont alors ni bons pour la culture dans les champs, ni bons pour le système moderne, parce qu'ils n'ont pas obtenu de diplôme. Ayant tout de même une connaissance du français, ils quittent le village pour aller essayer de trouver du travail à la ville, ce qui demeure très difficile sans diplôme et sans formation. Ces jeunes deviennent alors des chômeurs qui s’exposent à des conditions de vie précaires et à des dérapages dangereux.

Par contre, ceux qui réussissent l'examen se qualifient pour obtenir un métier et les efforts des parents sont finalement couronnés par le succès et par la bénédiction du travail auquel ils auront accès. Et c'est là que se concrétise l'impact si important de Havila. Le Centre Havila crée les conditions pour que les jeunes puissent apprendre, améliorer leur qualité de vie et amener de vrais changements, autant dans la vie de ces jeunes que dans la vie de leurs parents.








Programme de récompenses à l'effort
Toujours dans l'optique de privilégier l'éducation avant tout, Denis Bazié et le Centre Havila ont aussi à coeur de détecter et de récompenser les jeunes du collège local ayant effectué un changement positif dans leur attitude.

L'élève récompensé ici s'appelle SAKANDE BOUKARY. Au premier trimestre, soit octobre à décembre, sa moyenne académique n'était que de 7/20. De plus, il s'amusait à voler des portables et à se rebeller contre les professeurs et ses supérieurs hiérarchiques, sans mentionner ses nombreux retards et absences. Ses parents avaient maintes fois été convoqués au collège pour rembourser les conséquences des méfaits de leur fils ... et écouter le récit de tous ses écarts de conduite.

Mais, avec le support de plusieurs, l'espoir revint. À la reprise après les congés de fin d'année, Sakande était parmi les premiers à arriver à l'école le matin. Il a obtenu une moyenne de 10/20 au deuxième trimestre et de 12/20 au 3e trimestre. Au Burkina Faso, une note de 12/20 est excellente, puisque c'est une des plus élevée qu'il soit possible d'atteindre.

Détecté par Havila à travers le club d'anglais, Sakande s'est vraiment démarqué par les changements positifs de son attitude. Ses parents en ont été informés et ils ont été invités à prendre part à une cérémonie pour récompenser leur fils de ses efforts. Parmi les récompenses qu'on lui a remises, on lui a donné les fournitures scolaires dont il aura besoin pour sa prochaine session.




Encadrement pré-scolaire
Havila a réussi à s'occuper cette année de cinquante enfants d'âge pré-scolaire, soit 4-5 ans. Tous les jours, ces enfants apprennent à lire, à écrire et à identifier les choses. On voit comment, grâce à cet apprentissage, qu'ils deviennent sensibilisés à leur éducation et assidus.

Havila a également 37 autres enfants entièrement scolarisés au centre. Ces enfants ont été sorties de la pauvreté et de milieux difficiles pour être amenés à l'école. Alors qu'ils n'avaient aucune chance de s'en sortir, ils sont en train de passer à travers les années avec succès et brio.

Auparavant, ces enfants qui devaient rester à la maison faute de programmes pour leur niveau, n'avaient aucune occupation particulière. Mais avec le programme préscolaire d'Havila, les enfants sont non seulement heureux de se rentre à des activités à l'extérieur de la maison mais ils sont intellectuellement stimulés et mieux préparés pour l'école.

Auparavant après les classes, les enfants ne bénéficiaient d'aucun encadrement à domicile. Compte tenu du fait que les classes finissent à 17h, il ne reste pas beaucoup de temps avant le coucher du soleil pour étudier et la plupart des maisons ne sont pas éclairées. De plus, les parents des enfants n'ont pas les compétences pour les suivre dans leur cheminement scolaire.





Collecte de livres pour la bibliothèque Havila
On a tellement de livres a notre portée en Amérique qu'on tient pour acquis nos bliothèques et librairies. Nos enfants ont accès à un nombre incalculable de livres pendant leurs années scolaires. De plus, l'internet apporte une source intarissable de connaissances.

Pourtant, au Burkina Faso, en Afrique de l'Ouest, un livre est une denrée rare, très rare. Les enfants n'ont tout simplement pas accès à toute cette connaissance et ne peuvent pas satisfaire leur soif d'apprendre.

Pour combler cette lacune, et en collaboration avec des écoles et des bibliothèques de la région, plusieurs livres sont remis régulièrement à Havila Canada, incluant des manuels scolaires, de la littérature jeunesse et des ouvrages de références tels que dictionnaires et encyclopédies.

Notre dernière collecte de livres a permis d'accumuler 152 boîtes bien remplies de manuels scolaires, de littérature jeunesse, et d'ouvrages de références tels que dictionnaires et encyclopédies.



Ces livres usagés et en bonne condition sont par la suite évalués et sélectionnés de façon professionnelle, avant d'être classés et préparés pour leur exportation à la bibliothèque du Centre Havila. Ces ressources sont également mises à la disposition de la population locale et on peut imaginer le sourire de tous ces enfants et adultes, ayant accès à cette richesse inestimable.

Merci, entre autres, à Myriam Leclerc, pour son aide auprès des écoles de région. Merci également à Lorrie Jean-Louis, bibliothécaire, (à gauche sur la photo), pour son expertise au niveau de la sélection et à Gabrielle Lambert (à droite sur la photo) pour cette initiative. Merci également à tous les gens impliqués dans la logistique de ce projet.












Santé et prévention
Avec la collaboration du Dr. Christophe Kabore, le Centre Havila aide à détecter les maladies ou infections qui pourraient affecter la santé et la performance académique des enfants.

Le Centre défraie aussi sur une base régulière les coûts de visites au dispensaire ainsi que - avec l'aide du Dr. Kaboré - les frais pour prothèses (auditives, motrices, etc..) d'enfants et de résidents de Ramongo dans le besoin.

500 verres correcteurs reçus de l'Allemagne et du Canada ont également été distribués.
Production et distribution de produits hygiéniques
Grâce à une formation acquise depuis quelques années, le Centre Havila est désormais capable de fabriquer localement, et à très faibles coûts, des produits hygiéniques (savon, désinfectant, eau de javel) d'usage courant.

Ces produits sont distribués aux femmes démunies qui viennent à la maternité du dispensaire du village. On les encourage à développer de bonnes habitudes d'hygiène pour elles et leurs enfants.

Cette implication du Centre a eu des retombées très importantes pour la communauté tout en restant un investissement à long terme puisqu'elle a permis de communiquer un savoir-faire.

Pour les mères qui ne peuvent pas se permettre d'acheter du savon, cette action est salutaire car elles peuvent désormais accoucher au dispensaire et surtout y rester assez longtemps pour les soins dont elles ont besoin.
Péri et post-natalité
Il y a environ 400 naissances par année à la maternité de la clinique locale. Cette clinique n'a pas l'eau courante et on y apporte de l'eau dans des bidons, et il y a seulement 2 tables d'accouchement. 

Pour pouvoir aller accoucher à la maternité du dispensaire, une dame a besoin d'environ 2,50$ pour acheter les produits nettoyants lui permettant de nettoyer le lit après son accouchement. À défaut d'avoir cette somme, la dame accouche chez elle, sans eau courante, sans les produits d'hygiène de base..., avec toutes les conséquences qu'on peut deviner et qui menacent la santé et souvent même la survie de la mère ou du bébé.

C'est pourquoi le Centre Havila produit du savon et de l'eau de javel pour distribution à la population locale. Récemment les responsables du dispensaire ont demandé au Centre Havila s'il pouvait fournir les sous (environ 200 $) pour bâtir une troisième table d'accouchement - en ciment... C'est plus facile à nettoyer après un accouchement ! On aimerait aussi pouvoir leur donner de l'équipement supplémentaire lors d'un prochain envoi d'un conteneur

Un programme de sensibilisation en péri- et post-natalité permet d’intervenir auprès des femmes enceintes pour les instruire sur les questions relatives à la maternité, à l’accouchement, à la santé de la mère et de l’enfant.



Activités agricoles
Même si Havila vise directement les enfants démunis, il est conscient que l'amélioration des conditions de vie socio-économiques des adultes et surtout des femmes aura à moyen et à long terme un impact positif sur l'épanouissement des enfants.

C'est ce qui motive son intervention auprès de la population adulte au niveau des activités agricoles.

Récemment, un tracteur et une herse en provenance du Canada facilitent désormais le travail de tous les jours dans les champs. Havila offre une formation pour de nouvelles pratiques agricoles et de nouvelles variétés agricoles

Le Centre Havila a développé des techniques d’agriculture pour maximiser ses récoltes, en variant les types de culture, en semant par exemple du maïs et des haricots 45 jours. On a également instauré un meilleur système de pompage pour arroser le potager.
Élevage aviaire
En 2011, le Centre a commencé à expérimenter l’élevage aviaire qui compte aujourd’hui environ 300 poules pondeuses et une cinquantaine de coquelets à chair.

Grâce à son élevage aviaire, le Centre Havila distribue des sacs de fiente de volaille comme engrais aux cultivateurs locaux.

Le Centre Havila accueille présentement un stagiaire en élevage aviaire qui aide aux tâches requise pour son élevage..





















Activités récréo-éducatives hebdomadaires
Activités ponctuelles
: Le Centre Havila organise régulièrement des activités récréatives qui constituent toujours des occasions de grands rassemblements non seulement pour les enfants et les adolescents qui en sont les bénéficiaires directs, mais également pour la population adulte.

Sur une base régulière: Le Centre Havila a pris la responsabilité d'encadrer l'équipe de soccer du village qui vient d'ailleurs de se qualifier pour la finale dans un tournoi organisé pour la région. Dans le cadre de ce tournant, le Centre Havila a décidé de doter une coupe destinée à récompenser l'équipe la plus jeune du tournoi, dans le but de souligner son implication envers cette partie très fragile de la population.